Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2009

Elle

Mais pourquoi elle s’accroche elle !?

J’ai beau l’ignorée !

J’ai beau la regarder !

J’ai beau l’engueulée

J’ai beau l’écouter !

 

Elle est là, toujours là !

Parfois, il me semble qu’elle s’en va et je la crois partie, vraiment partie !

Mais elle se montre, s’impose à moi !

Parfois, elle se cache, pour mieux me surprendre quand j’essaye, je crois, enfin reprendre mon souffle !

Je la hais !!!

 

Elle me lasse !

Elle m’épuise !

Elle me désespère !

Elle m’exaspère !

Elle me rend laide !

Elle me rend petite !

Elle me rend vulnérable !

 

Elle, elle, toujours elle !

Elle et son petit gout amer acide !

Elle et son parfum étouffant !

Elle et son bruit sourd !

Elle et son frémissement !

 

Souvent elle me tétanise

Elle m’interdit toute douceur

Elle m’isole

Elle m’affole

 

Elle hurle en moi et pourtant refuse de se faire entendre

Elle m’écorche, me lacère de l’intérieur sans grimace extérieur

 

Dois-je crier pitié ?

Dois-je m’agenouiller ?

Dois-je me déverser à la face du monde, en étouffant chaque regard posé sur moi de mes supplications ?

 

Elle

Je cherche à la nommer

Mais elle refuse de se présenter

Je cherche à la décrire

Mais elle se détourne et se change pour m’emprisonner dans le silence, dans les non-dits, dans l’ignorance, dans la tromperie, dans la fausseté, dans l’incompréhension, dans le rejet !

 

Elle la méchante

Elle me connait si bien

Elle la si forte

Elle si convainquante

 

Sans pitié

Sans rage

Sans sourciller

 

Je dois la supporter !

 

 

 

************** 

 

Très touchée par Sadness, son blog, ses notes, je reprends ici ce qu’elle reprend et agrémente si bien :

 

« le silence qui suit du Mozart est encore du Mozart. ».

 

Thérèse d'Avila : « Quelle est longue, cette vie. Qu'ils sont pesants, ces exils. Cette geôle, ces fers. Où mon âme est verrouillée ! Rien qu'attendre d'en sortir Me cause d'affreux tourments. Je meurs de ne pas mourir. »

 

 **************

 

 

Sacha Guitry avait bien raison : le silence qui suit ma douleur…..

 

 

08:02 Écrit par Pom dans Pompompom | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Tous simplement magnifique... Tu vois je suis certaine que tu continuera à me toucher de la sorte...
Merci pour ta petite dédicace qui me fait énormément plaisir vraiment merci beaucoup douce Pom...

Écrit par : Sadness | 25/03/2009

De rien et j'en ai autant à ton égard...

On va pouvoir conjuger le verbe toucher à toutes les personnes et tous les temps.... ;-)

Écrit par : Pom | 25/03/2009

De rien et j'en ai autant à ton égard...

On va pouvoir conjuger le verbe toucher à toutes les personnes et tous les temps.... ;-)

Écrit par : Pom | 25/03/2009

Et deux fois même lol

Écrit par : Sadness | 25/03/2009

ouah...c'est beau...me suis sentie emportée dis donc

Écrit par : Nanie | 26/03/2009

Merci Nanie :-)

Écrit par : Pom | 27/03/2009

Les commentaires sont fermés.